Expats : la Social Security

SSA à Oakland
Bureau de la Social Security à Oakland. Photo : dumbeast. Licence Creative Commons.

Malgré son nom, cette administration fédérale n’a pas grand chose à voir avec la Sécurité sociale française. La Social Security gère essentiellement le régime public de retraites, ainsi que les allocations aux handicappés, une assurance santé pour les nourrissons et les personnes âgées et l’assurance chômage.

Chaque étranger en situation régulière se doit d’obtenir un numéro d’identification auprès de ce service dès son arrivée, à l’exception des étudiants. Les titulaires de visas F-1, M-1 ou J-1 n’ont pas à obtenir de numéro de Social Security (SSN), sauf s’ils sont détenteurs d’un permis de travail ou en obtiennent un au cours de leur séjour. Certains établissements d’enseignement utilisent les SSN comme identifiants, et s’ils insistent pour obtenir ce numéro, c’est en fait à eux de fournir un autre type d’identifiant.

Pour s’enregistrer auprès de la Social Security, un passeport et le bordereau I-94 suffisent (suivant le statut, il peut s’agir aussi du formulaire I-551) ou simplement de la carte I-766 ou I-688B pour les détenteurs d’un permis de travail, et la demande se fait en remplissant le formulaire SS-5. Il existe un bureau de Social Security dans chaque comté, généralement dans le chef-lieu, dont l’adresse et les horaires peuvent être trouvés en ligne. Peu importe si votre adresse est encore provisoire. Le changement d’adresse peut se faire plus tard sur place, ou via l’IRS avec le formulaire 8882. Vous recevrez votre carte de Social Security par courrier postal, mais ne la portez jamais sur vous, et gardez-la en lieu sûr. Si vous devez changer d’adresse et n’avez pas encore reçu votre carte, faites suivre votre courrier avec USPS (le service coûte seulement 1 dollar).

Carte de Social Security
Un spécimen de la carte de Social Security.

En l’absence d’un système d’identification national, le SSN, une série de 9 chiffres, est aux États-Unis utilisé comme identifiant unique à la fois par le gouvernement mais aussi par de nombreux services privés. Apprenez-le donc par cœur : il vous sera nécessaire pour remplir les formulaires liés à votre emploi ou vos candidatures, ainsi que pour les services de santé, fiscaux et bancaires. Ne l’indiquez jamais sur un CV ou un document auquel le public peut avoir accès, car il est confidentiel, et pourrait être utilisé pour une usurpation d’identité par un escroc cherchant à obtenir un prêt en votre nom ou détourner vos actifs. Le vol d’identité (identity theft) représente un problème de taille aux États-Unis, et un fâcheux ayant accès à votre SSN, votre nom et d’autres données faciles à obtenir (date de naissance, adresse) pourrait vous causer un cauchemar administratif, légal et financier.

En résumé
• Détenteurs d’un visa de travail, d’un permis de travail ou d’une carte verte doivent s’enregistrer dès que possible après leur arrivée aux États-Unis auprès d’un bureau de la Social Security.
• Gardez votre carte de Social Security en lieu sûr.
• Ne communiquez pas votre numéro de Social Security ou une copie de votre carte, sauf aux institutions qui en font la demande et lorsqu’aucun autre type d’identification n’est accepté.

Liens utiles
Social Security Administation, le site officiel.
Fighting back against identity theft, un site de la FTC sur l’usurpation d’identité.

Vous n’avez pas à fournir votre carte de Social Security aux ressources humaines de votre employeur. Le simple numéro doit suffire, ou une photocopie de la carte en question. Seuls certains services gouvernementaux (fisc, services sociaux et Department of Motor Vehicles) sont en droit de vous réclamer votre carte de Social Security.

De nombreuses entreprises demanderont votre numéro de Social Security afin d’ouvrir un compte. Il n’est pas nécessaire pour l’ouverture d’un compte chèque. Il doit éventuellement être fourni à certaines institutions financières pour des raisons fiscales. En résumé, seuls les entreprises du secteur privé dont les transactions doivent être déclarées auprès de l’IRS sont en droit de vous demander votre numéro de SSN.

Lors de la demande d’ouverture d’un compte auprès de prestataires privés divers (câble, téléphone, électricité), il vous sera immanquablement demandé de fournir votre SSN comme identification confidentielle (les 4 derniers chiffres constituent la partie confidentielle de votre numéro). Vous n’avez pas à le fournir. Vous pouvez à la place exiger que le prestataire utilise un autre type d’identification, par exemple votre numéro de permis de conduire. Mais il n’existe pas non plus de loi leur empêchant le prestataire en question de vous refuser l’ouverture d’un compte ou l’accès à un service si vous refusez de fournir votre SSN comme identification.

Une fois inscrit, dès votre premier bulletin de salaire, vous cotiserez au régime de retraite de la Social Security, auquel cotise également votre employeur. Salariés et employeurs contribuent également par prélèvement direct à Medicare, le système fédéral d’assurance santé de base destiné aux plus de 65 ans. Vous ne deviendrez cependant éligible pour le système de retraite — en théorie — qu’après avoir obtenu 40 « crédits de travail ». La Social Security gère également un programme de compensation financière en cas de décès ou de handicap.

— Pub —

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.