Gadget : Contech ScareCrow

ScareCrow
ScareCrow
Contech.

Entre 59 et 89 dollars US.
Acheter sur
» Amazon.com
» Home Depot
» Petco

Vivre dans un coin de campagne est un privilège. Je peux prendre mon café dans mon jardin, observer les oiseaux-mouches butiner mes fleurs, les écureuils grimper aux arbres et… les chevreuils bouffer mes plants de tomates.

Les cervidés sont si nombreux dans la région qu’on est quasiment assuré d’en croiser au moins un exemplaire à chaque balade. Les accidents sont nombreux, et la chasse à l’animal est populaire. Après un an à vivre dans les boonies du comté de Lake, mon enthousiasme pour la grâce de ces animaux a été remplacé par un brin d’exaspération, notamment après avoir manqué d’en percuter plus d’un en voiture ou à moto, mais surtout après avoir trouvé à plusieurs reprises mon potager ravagé par un chevreuil gourmand au petit matin.

L’installation d’un treillis sommaire et de grillage improvisé autour de mes tomates n’a pas suffi à décourager les animaux. Après avoir consulté une amie du coin qui cultive le fruit depuis plusieurs années, une solution s’est imposée : un arroseur activé par la détection de mouvement.

Le ScareCrow est le produit leader dans cette niche très particulière. L’engin, fabriqué par la société canadienne Contech, combine deux technologies qui ne sont pas nouvelles : l’arroseur de jardin et le détecteur de mouvement. Alimenté côté électricité par une pile de 9 volts et côté eau par un simple tuyau d’arrosage, le ScareCrow arrose une zone prédéteminée lorsque son capteur à infrarouge passif détecte un intrus.

Le montage est simple : l’arroseur se visse sur un tube à la base duquel se connectera le tuyau d’alimentation. Un piquet peut être vissé au tube pour être planté dans le sol. L’arroseur se règle ensuite comme n’importe quel autre, avec un cliquet métallique aux bornes ajustables déterminant la zone arrosable. Le cadran de déflecteur d’eau sur le dessus permet de régler la longueur du jet.


Le ScareCrow en action. Dès que le capteur à infra-rouge détecte une masse à la température sensiblement différente du reste de l’environnement, il se déclenche et arrose dans la zone désirée.

Une fois planté, je feins d’être un salaud de chevreuil après mes tomates. Comme prévu, le ScareCrow se déclenche, envoyant un jet d’eau à plus de six mètres (selon Contech, chaque série de jets consomme entre un demi et trois-quarts de litre). Je règle le cadran du déflecteur pour régler la longueur du jet. L’engin fonctionne parfaitement comme indiqué, mais je peux voir des gouttes s’écouler du tube sous l’arroseur. Voilà qui pourrait bien être un problème : l’eau coûte cher, et même si c’est notre propriétaire qui paye la note, une pénurie frappe actuellement l’État, et gaspiller le précieux liquide n’est pas de très bon goût.

Un petit joint de caoutchouc standard entre le tube principal et l’arroseur, et hop, la petite fuite est réparée. Ensuite, reste à régler la sensibilité. Les coquelicots derrière lesquels j’ai planté le ScareCrow ont tendance à parfois déclencher l’arroseur lorsque le vent souffle, mais cela m’épargne les arrosages supplémentaires du potager que je fais normalement pendant la journée. D’après Contech, le bruit seul de l’arroseur suffit à effrayer les animaux qui s’approchent — chevreuils, lapins ou ratons-laveurs. Je veux bien le croire : mes chats sont déjà terrorisés, et évitent désormais soigneusement ce coin du jardin.

Le ScareCrow (et les autres produits Contech) est disponible en Amérique du nord et au Royaume-Uni dans les magasins de bricolage et dédiés aux animaux domestiques. La société IBAS distribue les produits Contech en Allemagne. Ils ne semblent apparemment pas distribués en France à l’heure actuelle.

Avantages :
• Discret, doublement efficace et relativement bon marché
• Facile à monter et à installer
• Zone d’arrosage, sensibilité et longueur de jet réglables

Inconvénients :
• Pas de pile incluse
• Un seul joint d’étanchéité est fourni, mais deux sont nécessaires pour une conservation d’eau optimale
• Durée d’arrosage par détection non réglable

– Pub –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>