Trop long pour Twitter

Je me suis fait avoir par un canular. J’ai cru que Twitter avait enfin trouvé un modèle économique susceptible de lui rapporter du fric : des comptes premiums. Pour quelques dollars par an, vous deveniez une pseudo-VIP, avec des « suiveurs » attribués au hasard. Manque de pot, c’était une blague.

Mais ça n’est pas insensé. La célébrité fabriquée à partir de rien, si ce n’est un peu (ou beaucoup) d’argent, un sens aigu des relations publiques, et l’utilisation massive de réseaux sociaux en ligne est à la mode — demandez à Julia Allison. Et Jason Calacanis vient d’offrir un demi-million de dollars à Twitter pour figurer à vie dans leurs suggested users (ils n’ont pas encore accepté). Sans doute pour pouvoir ensuite spammer ses suiveurs avec des invitations à des bêtas privées, ou recommander des services ou produits qui le paieront pour la pub.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>