Vidéo : Géocaching

Vidéo Géocaching

Une petite aventure dans mon coin de Californie. Le géocaching est un passe-temps inventé sur la côte ouest américaine en 2000, mais il s’est depuis propagé à travers le monde. J’ai donc étrenné mon récepteur GPS tout neuf, un Garmin GPSmap 76CSx (Amazon.com, Amazon.fr), en partant chercher une cache dissimulée dans une forêt sur le flanc du mont Konocti, le volcan endormi au pied duquel j’habite.

Regardez cette séquence Quicktime, optimisée pour iPod, iPhone, Apple TV et iTunes.

Abonnez-vous au podcast des Grenouilles dans la Vallée.

Vidéo : Willits, Mendocino, Fort Bragg

Vidéo Mendocino

Petite vidéo de notre petite virée dans le comté de Mendocino (il y en aura d’autres) lors du weekend de Labor Day : Willits, Mendocino, et Glass Beach à Fort Bragg.

Musique : « A Thousand Tiny Pieces » interprété par Sean Hayes, extrait de l’album A Thousand Tiny Pieces, sur le label Snail Blue (acheter sur Amazon.com, iTunes Music Store, Sean Hayes Music Store)

Regardez cette séquence Quicktime, optimisée pour iPod, iPhone, Apple TV et iTunes.

Abonnez-vous au podcast des Grenouilles dans la Vallée.

Vidéo : virée dans le Mother Lode

Gold Country est le nom donné par les Californiens à la région qui connut un essor spectaculaire à partir de 1849 lors de la ruée vers l’or, dont l’épicentre fut Mother Lode, la zone où sont concentrés les principaux gisements aurifères. Nombre de villes ont disparu complètement, certaines ne sont plus que des villes fantômes, et d’autres ont survécu tant bien que mal, et se sont offertes une nouvelle jeunesse grâce au tourisme et à l’émergence des Sierra Foothills comme région vinicole.

Vidéo de Gold Country
Télécharger la vidéo :
MPEG-4 H.264, compatible iPod, Apple TV et iPhone.

Le weekend du 18 août dernier, nous avons donc rejoint à Yosemite de la famille et des amis de France qui effectuaient un circuit à moto (en Harley, évidemment) en Californie (avec un détour en Arizona pour le Grand Canyon, en Utah pour Monument Valley et dans le Nevada pour Las Vegas). Les habitants de la région de la Baie connaissent forcément le hameau de Groveland, qui sur la route est une étape facultative vers Yosemite. Plus au nord, Jackson est autre petite ville agréable sur le chemin de Tahoe pour ceux qui veulent éviter l’autoroute I-80 et lui préfèrent les superbes paysages de la route 88.

Nous avons fait étape à Angels Camp et Jamestown, deux petites villes au passé minier typiques de la région, moins connues mais qui ont su survivre en capitalisant sur la popularité des environs du parc de Yosemite. Une caverne impressionnante peut être visitée à Angels Camp, et les touristes peuvent s’offrir un petit voyage en locomotive à vapeur à Jamestown, qui est une option hors des sentiers battus pour ceux qui veulent visiter le parc sans avoir à faire de réservation plusieurs mois à l’avance, comptant plusieurs hotels pittoresques (dont une ancienne maison close) aux prix raisonnables et au charme garanti.

Regardez cette séquence Quicktime, optimisée pour iPod, Apple TV, iTunes et iPhone.

Abonnez-vous au podcast des Grenouilles dans la Vallée.

Vidéo : le vote du second tour à San Francisco et aux États-Unis

Dernier podcast et billet sur le vote des Français de la circonscription de San Francisco, avec cette fois-ci, en plus d’une comparaison entre les résultats du consulat avec ceux des électeurs au niveau national et des expatriés, un regard sur le vote du second tour des Français des États-Unis, circonscription par circonscription.

L’interminable queue du 21 avril dernier n’était plus qu’un mauvais souvenir samedi 5 mai. Le consulat avait cette fois-ci mis en place trois urnes à San Francisco et deux à Sunnyvale, histoire de mieux répartir les votants, et ça a plutôt bien marché. Pas de queue ou presque, et un nombre d’électeurs en augmentation de 20% par rapport au premier tour avec 4 534 votants, le soleil aidant.

Télécharger la vidéo :
MPEG-4 H.264, compatible iPod et Apple TV (23 Mo, avec commentaire audio)
DivX & MP3 pour ceux qui n’ont ni Quicktime ni iTunes.
PDF (5 Mo, Acrobat Reader nécessaire)

Le taux de participation fut donc pour la circonscription de 37,15%. C’est évidemment moins que les presque 84% au niveau national et les 42% des Français de l’étranger, mais là encore, c’est un record pour le consulat. Les assesseurs ont compté 65 suffrages annulés (bulletins blancs ou nuls).

Participation à San Francisco

Revenons d’abord au premier tour. On avait constaté que les électeurs de la circonscription san-franciscaine avaient voté dans l’ensemble plus à droite (ou moins à gauche) que l’ensemble des Français. Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal avaient fait mieux qu’au niveau national, bénéficiant d’un vote utile et plus modéré à droite comme à gauche. François Bayrou avait lui aussi réalisé un meilleur score qu’au niveau national, et la question était de savoir comment ses voix allaient être reportées au second tour.

1er tour 2007

Le score de seulement 43,78% de Ségolène Royal dans la circonscription de San Francisco semble démontrer un report plutôt médiocre des voix qui sont allés à François Bayrou au premier tour. Alors qu’au niveau national, les bulletins qui sont allés le 22 avril au centriste semblent avoir bénéficié de façon à peu près équivalente aux deux candidats du second tour, il apparaît que dans la circonscription de San Francisco, seulement un tiers des votants ayant choisi Bayrou au premier tour aient reporté leur vote sur la candidate socialiste.

Second tour 2007

Le meilleur taux de participation au second tour peut aussi signifier que des expatriés favorisant Nicolas Sarkozy n’avaient pas daigné se déplacer pour voter le 21 avril, certains de voir leur favori arriver de toutes façons au second tour, pour lequel ils se seraient ensuite davantage mobilisés le 5 mai.

Lire la suite

Vidéo : analyse du vote du premier tour à San Francisco

Tout d’abord, à savoir : le consulat de San Francisco a amélioré son dispositif pour le second tour, puisqu’à San Francisco il y aura samedi 5 mai trois urnes, et deux à Sunnyvale. Plus d’excuses donc pour ne pas venir voter sous prétexte que la queue est trop longue. Et si le temps menace, apportez un parapluie et un iPod pour écouter votre musique et vos podcasts préférés.

Participation à San Francisco

Le consulat a publié en début de semaine les résultats du dépouillement dans la circonscription. Pour commencer, une correction : il semble qu’une erreur ait été faite, et qu’il n’y ait pas 17 000 inscrits sur la liste électorale du consulat, mais seulement 12 000. Ca reste toutefois une augmentation significative en deux ans par rapport aux 8 648 lors du référedum de 2005.

Télécharger la vidéo :
MPEG-4 H.264, compatible iPod et Apple TV (37,7 Mo, avec commentaire audio)
DivX & MP3 pour ceux qui n’ont ni Quicktime ni iTunes (49 Mo).
PDF (2,8 Mo, Acrobat Reader nécessaire)

Première observation : le taux de participation dans la circonscription consulaire a été de presque 31%. C’est peu par rapport à la moyenne nationale de plus de 83% et c’est moins que les 40% de l’ensemble des Français de l’étranger, mais ça reste un record pour le consulat.

Il semble qu’à San Francisco, certains Français, arrivés seulement dans l’après-midi, aient été découragés par la longueur de l’attente — plus de deux heures pour certains — et par la pluie qui a commencé à tomber en début d’après-midi. Ils ne sont pourtant censés voter pour leur président qu’une fois tous les cinq ans, mais apparemment c’était trop demander. Il est aussi possible que quelques distraits aient oublié que le jour du vote était pour eux le samedi et non le dimanche.

Les Français de Silicon Valley ont fait un peu mieux en terme de participation, puisque près de 40% des inscrits se sont déplacés pour voter samedi.

1er tour 2007

Lire la suite

1988-2005 : le vote des Français de San Francisco

Demain samedi 21 avril, les Français inscrits sur les listes électorales consulaires seront attendus dans les bureaux de vote de l’étranger. C’est la première nouveauté : les électeurs de l’étranger voteront le samedi aux deux tours, avant la métropole. Ils donneront le ton lorsque leurs résultats seront transmis au Quai d’Orsay, qui fera ensuite suivre au ministère de l’Intérieur.

À San Francisco, ils sont environ 17 000 inscrits, soit le double par rapport au référendum de 2005 sur la Constitution européenne. Du coup, le consulat de San Francisco, dont la circonscription s’étend à la Californie du Nord mais aussi au nord du Nevada, à l’Utah, à l’Idaho, au Montana, à l’Oregon, à l’Utah, à l’État de Washington, au Wyoming, à l’Alaska, à Hawaii et aux territoires de Guam et Samoa, a pour la première fois ouvert des bureaux de vote en dehors de San Francisco : à Sunnyvale, en Silicon Valley, mais aussi à Portland, Seattle et Honolulu.

Télécharger la présentation :
MPEG-4 H.264, compatible iPod et Apple TV (avec commentaire audio)
DivX & MP3 pour ceux qui n’ont ni Quicktime ni iTunes.
PDF (3 Mo, Acrobat Reader nécessaire)
Participation des Français de San Francisco

Ensuite, tous les Français vivant dans cette région des Etats-Unis ne sont pas nécessairement inscrits sur les listes consulaires. Les chiffres ci-dessous ne sont donc représentatifs que des suffrages exprimés par les électeurs, et non des Français du nord-ouest américain en général.

Le nombre d’expatriés inscrits sur la liste électorale du consulat de San Francisco a considérablement augmenté au cours des deux dernières décennies, et plus particulièrement au cours des deux dernières années. A l’élection présidentelle de 2002, on comptait 7819 inscrits, dont seulement un peu plus de 1800 avaient voté. Au référendum sur la Constitution européenne de 2005, le nombre augmenta légèrement avec 8648 inscrits, dont seulement alors 1658 avaient daigné voter. On parlera des résultats un peu plus loin.

Mais ce qui est remarquable ici, c’est l’explosion récente du nombre d’inscrits au consulat, qui atteint désormais 17 000 électeurs. On a beau parler de la fuite des jeunes diplômés ou des entrepreneurs vers Silicon Valley ces dernières années, ça n’explique pas complètement ce bond. En fait, il est probable que comme les Français de la métropole, les expatriés s’intéressent de près à cette élection, et ceux du nord-ouest américain n’y font pas exception.

1995 : 1er tour

Pour les élections et suffrages qui suivent, on va comparer le vote des Français en général à celui des Français votant au consulat de San Francisco. Ci-dessus, les résultats du premier tour de l’élection présidentielle de 1995. On y apprend plusieurs choses, qui s’affirmeront dans les résultats suivants.

D’abord, les candidats extrémistes font en général un score très médiocre et largement inférieur à l’ensemble des électeurs français dans la circonscription consulaire de San Francisco. L’extrême droite (on y inclut ici Philippe de Villiers), qui a recueilli environ 20% des voix des Français au premier tour, ne recueille à San Francisco que 4,6%. L’extrême gauche fait également un score médiocre chez les expatriés du consulat, puisqu’elle n’y reçoit qu’à peine 4% des voix en 1995, contre presque 14% au niveau national.

Édouard Balladur
, le candidat dissident de la droite républicaine qui reçoit alors la plupart des voix allant traditionnellement au centre droite, fait à San Francisco un score presque similaire à ses résultats au niveau national.

Les extrémistes recueillent donc peu de voix à San Francisco, mais en revanche les écologistes y font un score tout à fait honorable de presque 6% avec Dominique Voynet. Vu la culture de la côte ouest des États-Unis dans le domaine de l’environnement, ça n’est finalement pas surprenant.

1995 : 2nd tour

Au second tour de l’élection présidentielle, la France vote Jacques Chirac à presque 53%, mais c’est la tendance inverse à San Francisco, où c’est Lionel Jospin qui obtient la majorité. Il semble qu’il y ait eu un report de certaines voix balladuriennes sur le candidat socialiste.

La population française du nord-ouest des États-Unis, en 1995, c’est celle d’avant le boom de l’Internet, qui est alors encore en gestation. Il y a évidemment déjà des Français travaillant dans les hautes technologies dans la région, mais il y a aussi les enseignants et les professionnels du tourisme et de l’hôtellerie. N’oublions pas non plus qu’il n’y a alors qu’environ 1000 suffrages exprimés à San Francisco pour cette élection, et un taux de participation inférieur à 25%.

2002 : 1er tour

2002, l’année des 16 candidats. Ce premier tour confirme ce qu’on avait appris au premier tour de 1995 : les Français du consulat San Francisco ne votent guère pour les extrêmes, même si Jean-Marie Le Pen améliore son score avec presque 5% des suffrages exprimés — on reste tout de même loin des 16,8% qu’il a engrangés au niveau national et qui vont lui permettre d’aller au second tour.

Les Verts améliorent leur score avec 6%. Là encore, c’est mieux qu’au niveau national. L’extrême gauche est à nouveau ignorée par la quasi-majorité des électeurs de la circonscription, alors qu’elle fait à nouveau un carton au niveau national avec presque 14% des voix. Son score médiocre à San Francisco n’a rien de très étonnant, car finalement l’immense majorité des expatriés du nord-ouest américain ne se reconnaissent pas franchement dans la gauche de tradition marxiste et anti-libérale. Les Français expatriés de gauche préfèrent voter utile pour Lionel Jospin, le candidat du Parti socialiste.

Ce dernier recueille aussi les votes des expatriés qui, dès 11 heures ce dimanche-là, apprennent le score de Le Pen, et tentent de renverser la tendance nationale en votant pour le candidat socialiste afin d’empêcher le chef du Front national d’atteindre le second tour.

Alain Madelin, en revanche, fait un score remarquable avec presque 10% des voix exprimées, contre à peine 4 au niveau national. Là encore, c’est vraisemblablement attribuable à son programme libéral, qui résone avec certains des entrepreneurs et des jeunes diplômés fraichement arrivés sur la côte ouest.

2002 : 2nd tour

Au second tour de 2002, Le Pen crée la surprise, profitant de l’éclatement des voix à droite et à gauche. Au niveau national, le candidat du Front national engrange tout de même 17,79%, faisant le plein des voix de l’extrême droite et des mécontents. Mais à San Francisco, il recueille seulement 4,69% des voix, ce qui est moins encore que son score du premier tour au même bureau, sans doute l’effet de la mobilisation de certains expatriés n’ayant pas voté au premier tour, puisqu’on observe une hausse de 24% du taux de participation.

2005 : référendum

Le graphique comparatif ci-dessus est lui aussi intéressant car il démontre de façon flagrante que les Français de San Francisco voient l’Europe politique d’une façon très différente par rapport à l’ensemble de leurs compatriotes. Alors que presque 55% des électeurs rejettent le traité au niveau national, seulement un peu plus de 12% des expatriés de San Francisco votent « Non ».

Lire la suite

Vidéo : le Prairial à San Francisco

Vidéo du Prairial
Regardez cette séquence optimisée pour iPod, Apple TV et iTunes.

Puisque la fierté française est à l’honneur, voici une petite vidéo réalisée dimanche dernier, sur le Pier 32 de San Francisco. Y était amarrée une frégate de la Marine française, le Prairial, en escale avant une mission de surveillance autour de cet indispensable bastion de la présence française outre-mer que représente Clipperton, un atoll minuscule du Pacifique aussi connu sous le nom d’Île de la Passion.

Tout sarcasme mis à part, le personnel du Prairial fut d’une courtoisie exemplaire, et organisa des visites gratuites du bâtiment pour les curieux. Cette frégate de 93 mètres, équipée d’une plate-forme d’hélicoptère, de trois canons et de deux lance-missiles Exocet, a été mise en service en mai 1992.

Christophe a également blogué sur le Prairial et quelques réactions accompagnant cette escale.

Musique : « Flight of the Bumble Bee » (« Le Vol du Bourdon ») interprété par The London Symphony Orchestra, extrait de l’album Rimsky-Korsakov: Scheherazade / Capriccio Espagnol / Flight of the Bumble Bee, sur le label Everest Records (acheter sur Amazon.com, iTunes Store)

Regardez cette séquence Quicktime, optimisée pour iPod, Apple TV et iTunes.

Abonnez-vous au podcast des Grenouilles dans la Vallée.

Pour ceux qui n’ont ni Quicktime, ni iTunes ou qui n’ont pas d’iPod vidéo, cette séquence est également disponible en DivX.

Six grenouilles (dont ma pomme) sur Le Monde.fr

Le Monde.fr

En février dernier, Cécile Grégoriades, de passage dans la région de la Baie, s’est entretenue pour Le Monde.fr avec six Français des environs (abonnement nécessaire). Marc Oman, Louis Crépin, Anselm Baird-Smith, Hélène Labriet-Gross, Hervé Gross et votre serviteur donnent leur point de vue sur la France et ce qui déterminera leur vote ce mois-ci. Cécile a choisi de mettre en avant mes propos sur l’intégration et la question identitaire. Indice quant à mon vote : je ne voterai ni Sarkozy, ni Royal.

Édition n°20 : entretien avec Nat & Stef, et résultats du concours

Podcast

Entretien avec Nathalie et Stéphane, un couple de jeunes Français récemment arrivés à San Francisco, qui partagent leurs premières impressions (ne manquez pas leur blog). Et bien sûr les résultats du concours de l’épisode 19 : un gagnant a eu tout bon !

Dans ce podcast :

Human Like A HouseThe Finches
« The House Under The Hill »
Dulc-i-Tone
Achetez sur l’iTunes Music Store, Amazon.com, Amazon.fr

Picks Us ApartThe Jim Yoshii Pile-Up
« A Toast to The Happy Couple »
Absolutely Kosher
Achetez sur l’iTunes Music Store

Abonnez-vous au podcast des Grenouilles dans la Vallée.